Recette n°5027: (Congo) « Makayabu » ou Poison salé aux poivrons

 

 

 

 

Pour 4 personnes:

800 g de morue dessalée ( coupée en gros morceaux et plongée 24 heures dans plusieurs eaux froides) ou du haddock ( plongée 1 à 2 h dans du lait froid)

1 oignon

1 gousse d’ail

2 poivrons verts

2 poivrons rouges

(facultatif: 4 tomates pelées, épépinées et concassées – frais ou conserve-)

2 feuilles de laurier

1/4 de piment

1 cube de bouillon

Huile

………………………………………………………………………………………………………………………………….

Faire dessaler morue ou haddock. Egoutter. Couper en morceaux moyens.

Peler et hacher l’ail.

Epépiner les poivrons. Les couper en morceaux moyens.

Epépiner le 1/2 piment. L’émincer.

Dans une cocotte ou poêle sur feu vif, chauffer 1 cm d’huile. Y faire frire les morceaux de poisson de tous côtés.                                                                                                                                                         Les sortir et les éponger sur du papier absorbant.

Vider presque toute l’huile de la cocotte. Remettre sur le feu. Y faire revenir 10 mn environ oignon + ail + poivrons + piment.

Remettre la morue ( + les tomates) + le bouillon cube émietté + laurier. Mélanger. Couvrir. Laisser mijoter 20 mn environ.

Servir très chaud après avoir retiré les feuilles de laurier.

Bon appétit !.

Cet article, publié dans Cuisine, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.